Dans le cadre de la 18ème editions*  du Printemps de Poètes, le Service Culturel de la ville de Gaillac a sollicité Gaillac Rando pour l' accompagnement tout au lond du Sentiers du Coq d' un groupe de promeneurs emmenés par Mado, à la recherche du temps perdu.
Alice, Olga et Marie-Sylvie se sont proposées pour mener cette balade. Elles racontent.


* Le Grand XXe - d'Apollinaire à Bonnefoy - Cent ans de poésie"
"A 10 h petit café viennoiseries offerts par la mairie ; et départ à 10h30 pour la rando du Coq « revisitée « pour la circonstance !  
 
Un groupe d'environ 17 personnes , Mado qui déclamait , Alice qui prenait les photos et faisait la sécurité pour traverser les rues , Olga qui était serre-file et M-Sylvie qui menait . En plus quelques membres du club et diverses personnes de Gaillac ou des environs .  
Ce petit groupe a permis la participation spontanée tout le long et des commentaires sur Gaillac ."  

1ère étape :
Le jardin Philadelphe Thomas avec le poème de Touny-Lérys (1881-1976) :
La Terrase Du Tarn .
 
….De la terrasse , où je m'accoude , mon œil plonge  
Et suit contre la rive , où paresseux s'allonge
Son grand corps de serpent qui glisse vers la nuit , 
Le Tarn mystérieux qui dans les branches luit  
Et transporte du bleu de ciel sur ses écailles …… 

2èmè étape :
La Tour Pierre de Brens avec un poème d' Alain Soriano : Ciel (extrait d'Eclats)

Brique                Regard           Venelles                       Les bâtisses  
Jubilatoire          Coquet            Secrètes                      à colombages 
Aux étreintes      De l'abbaye     De la Portanelle           Fières 
Du couchant      Sur la rivière     Pénétrées                    De leur âge 
Pinceau              Pour partager  Par la lumière              Vigie  
D'ocre               Ses beautés     Où se dévoilent           Flamboyante …
Et de Sienne  

3ème étape :
Un jardin en friche dans le quartier de l'hortalisse avec des vestiges du système
d'irrigation( les pouzaques ) avec un poème de Pierre Cadaux (de Rabastens) : Jardin à l'abandon

L'arrosoir se balance  
sur l'anse d'une branche  
son ombre est immense  
dans le soir qui s'avance …….. 


4ème étape :
Le Parc de Foucauld avec 2 poèmes de Louisa Paulin (1888 -1944 Réalmont ) Chanson de la bergerette . (printemps 1933
La bergerette est un poème qui fleurit au XV ième siècle . C'est aussi une jeune bergère ou une jeune bergeronnette ! 
 
Sur la plus haute branche elle a été chantée  
la chanson de l'année 
par un petit oiseau qui la disait au vent 
la chanson de l'Amour , la chanson du Printemps .  


La complainte de la pauvre fille : (rythmes et cadences 1947 ) 
 
La belle dame de la tour                   Moi , j'étais une pauvre fille 
la belle dame avait sept robes ;         et je n'avais qu'un tablier ,
une robe pour chaque jour ,             un tablier trop long , trop court ,  
la belle dame de la tour .                 le tablier de chaque jour . ….. 
 

  



"Tous les participants se sont montrés attentifs aux lectures et sympathiques par leurs remarques . 
Et au retour petit apéro pour continuer à discuter, avant de nous séparer .  
 Ce fut une expérience intéressante, qui a donné envie à tout le monde de renouveler l'an prochain ! Il est vrai que le beau soleil nous a réchauffé tout le long. "