GEOLOGIE
Les Gneiss des Gorges du Banquet  par Jean Paul C
Lorsque le randonneur arpente les sentiers dans les Gorges du Banquet à l’est de Mazamet sur la commune du Vintrou, et surtout celui qui mène au point de vue (départ depuis la D 53 : 43° 30’ 52’’ N ; 2° 28’ 17’’ E), il peut observer que la rivière Arn a eu beaucoup de mal à entailler le massif de roches très dures (d’où l’aspect tourmenté et vertigineux des gorges).
Le randonneur évolue le long d’un empilement de rochers gris, anguleux, au toucher granuleux, le massif étant parcouru par des cassures bien nettes. Le sol du sentier est souvent recouvert de gros grains de sable.  
Vue de près, la roche présente des strates parallèles, incrustées parfois de boules blanches de la forme d’un œil. On peut observer parfois dans la roche une alternance de couches claires et sombres.  
Cette roche est appelée « gneiss ». Et, plus précisément « orthogneiss » du fait que son origine est granitique. 
Les géologues nomment « foliation » les strates parallèles. Cette foliation est le résultat de l’énorme pression qu’ont subi les roches d’origine (ici, du granite). De même pour les incrustations en forme d’œil : la pression a été telle qu’elle a déformé les gros cristaux cubiques de feldspath qui composaient le granite d’origine, en les transformant en sphères.
Lorsqu’on observe les alternances de couches blanches et noires, c’est que les roches ont subi, en plus de la forte pression, des températures très élevées: Ces températures furent telles qu’une partie des minéraux a fondu ! Lors du refroidissement, avant de se recristalliser, les minéraux se sont réorganisés: les minéraux fondus se sont rassemblés sous forme de petits lits (clairs) en s’intercalant entre les lits (sombres) de minéraux non fondus.
  
Comment ces forces titanesques ont-elles été mises en œuvre? Il faut remonter le temps jusqu’à 550 millions d’années, période géologique appelée Cambrien. Une bulle magmatique s’est mise en place dans des sédiments gréseux, et qui en refroidissant s’est cristallisée sous forme d’une grosse bulle de granite.
Quelques 200 millions d’années plus tard, des grandes masses continentales se sont rapprochées, puis confrontées, avec pour conséquence la naissance d’une gigantesque chaîne de montagnes (orogénèse hercynienne), mais aussi entrainant des masses considérables dans les profondeurs terrestres. Dans ce processus, la bulle de granite a, en s’enfonçant, subi des pressions allant jusqu’à 15 GPa (150 000 fois la pression atmosphérique), et des températures proches de 700°C. Et le granite va se transformer en gneiss. Les 300 millions d’années suivants vont lessiver les roches qui la recouvraient, et permettre leur mise à jour. Les 50 derniers millions d’années sont agités par les contrecoups de l’orogénèse pyrénéenne et alpine qui auront pour conséquence de rehausser le sud du Massif Central. 

Une pensée donc en randonnant dans les Gorges du Banquet à ces forces titanesques qui ont œuvré pour « fabriquer » ces roches !